Surpoids / Oésité​

Date de création: 08/12/2020
Mise à jour: 14/03/2021

La plupart du temps il existe une prédisposition familiale.
Une surcharge pondérale entre 0 et 3 ans n'est pas forcément associée à une obésité à l'âge adulte.
Entre 0 et 3 ans il est recommandé de ne pas réduire les apports énergétiques.

Il faut être surtout attentif si l'IMC augmente de façon exponentielle depuis la naissance.
Un "rebond d'adiposité" a lieu vers 6 ans, plus ce rebond est précoce plus il y a un risque de prédisposition à l'obésité. C'est pour l'instant le meilleur facteur prédictif de l'obésité. Chez l'enfants prédisposés à être obèses il survient souvent vers l'âge de 3 ans d'où la difficulté à faire un diagnostic avant cet âge.

Premier recours: l'objectif est de stabiliser le poids ou ralentir la croissance pondérale pendant que la croissance se poursuit en réexpliquant les règles hygiéno-diététiques. L'appui d'un diététicien est parfois utile.

On peut proposer comme RHD au début:
  • Pratique des 3 repas réguliers et d’un goûter (suppression de la collation du matin)
  • Suppression au domicile des produits de grignotage et des boissons sucrées
  • Diminution de la teneur en graisses de l’alimentation
  • Diversification de l’alimentation et incitation à la consommation pluriquotidienne de différents légumes et fruits
Second recours: prise en charge multidisciplinaire si:
  • Échec du premier recours
  • Obésité endocrinienne ou syndromique (retard psychomoteur/mental) suspectée
  • Ascension brutale de l'IMC
  • Comorbidités associées
  • Contexte familial défavorable
  • Problématique psychologique ou sociale envisagée (maltraitance)

SOURCES:

[1] Tounian P. Alimentation de l’enfant de 0 à 3 ans. 3ème édition. 2017. (Elsevier Masson).

[2] Cochat P, editor. Alimentation de l’enfant en situation normale et pathologique. Olivier Goulet, Michel Vidailhet, Dominique Turck. 2e edition, Doin ; 2012.

[3] Surpoids et Obésité de l'enfant, recommandations HAS 2011.